wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

de la lecture pour un dimanche de pluie 30 novembre 2014

ouh bin i fait moche didon. c’est l’heure de faire une tisane, de se caler sous la couette, et de lire plein de trucs. par exemple…

 

   – Black Girl Dangerous, encore et toujours…

notamment deux articles récents,

* un sur les manifestations, aux etatsunis, à la suite du meurtre de Michael Brown par la police, et ce que les medias considèrent comme « violent » (indice : pas le meurtre de Noir-e-s par la police)

http://www.blackgirldangerous.org/2014/11/ferguson-destruction-violence-really-isnt/

* et un d’une meuf queer Asian American, sur le fait que les blanches lui reprochent souvent d’avoir « trop confiance en elle »

http://www.blackgirldangerous.org/2014/11/white-women-say-im-confident-racist-s/

   – tiens, sur Michael Brown encore,

pour les blanch-e-s et les autres qui se veulent des « allié-e-s » des Noir-e-s en ce moment

http://freeqthamighty.tumblr.com/post/95573664816/on-white-people-solidarity-and-not-marching

 

   – une bédé en français

sur une gamine assignée garçon à la naissance – c’est  drole, c’est mignon, et c’est pédagogique

http://assigneegarcon.tumblr.com/

 

   – pendant ce temps là à toulouse,

l’expo sur les violences masculines prévue pour être affichée pour la journée du 25 novembre a été annulée, parce que…trop « vulgaire et immorale ». pardon ? tu sais que c’est pas de la fiction cette bédé, mais notre quotidien ? c’est quoi qui te choque ? c’est qu’on vive ça, ou bien qu’on te le dise ? ça me permet de (re)mettre le lien vers le blog dont sont tirées les planches de l’expo : projet crocodiles

 

   – à propos de « harcelement de rue »,

qui semble être le truc à la mode à dénoncer absolument (le projet crocodiles n’y échappe pas, j’ai l’impression que son bouquin édité s’est concentré là dessus, alors que le blog témoigne aussi beaucoup de violence de la part de proches), un petit article pour remettre les choses à leur place :

« Alors oui, je sais, il y a les “ouaich la miss” et les “madmouazel, t’es très très charmante”. Mais il n’y a pas de mystères les gens : si les banlieusards et les scarlas sont un peu en avance sur le harcèlement de rue, c’est que la harcèlement de bureau et le harcèlement de bar sont déjà pris. C’est qu’en fait, les banlieusards et les scarlas, on n’a pas trop envie de les voir ailleurs que dans la rue. Les banlieusards, les lascars et les ouaichs investissent l’espace qu’on leur laisse. Je ne dis pas que leur sexisme est moins grave ou moins violent. Je dis qu’il serait temps d’arrêter de ne parler que de celui-ci. Pendant qu’on s’acharne sur celui-ci, celui-là [blanc/bourgeois] s’assied, déplie ses jambes et s’installe. »

l’article: Du caractère polymorphe et multicolore du relou en milieu urbain

 

   – et puis tiens,

rions (?) un peu avec des photos de racisme « accidentel » (?) : 19 cases of accidental racism

racismeaccidentel

 

flippons un peu avec le placement de produits personnalisé dans les films

 

et, euh, bon dimanche !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s