wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

« se réveiller après sur une terre nouvelle, comme d’une convalescence » 14 mars 2013

Filed under: pouésie — stupidfrog @ 23:27

(atelier d’écriture du 14 mars, à partir d’un texte de Gide)

 

Un oeil, l’autre
le sable chaud, terre nouvelle
inédit des sensations. joie.
Evidemment, il n’a rien existé avant.
perpétuelle nouveauté
déferlement de neuf
l’aurore.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s