wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

my drunk kitchen 8 août 2011

si je me remets à publier, faut que je partage ça avec vous.

Maybe, maybe, it made me laugh because i was a little bit tipsy myself. maybe.

le reste ici : http://hartoandco.com

Publicités
 

à propos d’autonomie et d’amitié sexuelle 7 août 2011

Filed under: féminisme,non-monogamie — stupidfrog @ 14:24

… « Le propre de la monogamie est que chaque couple en fixe les limites, pourvu qu’elles existent. Dans le cas par exemple où un couple décide de donner la possibilité à chaque partenaire d’avoir des aventures sexuelles sans lendemain ou tout du moins sans affectif, il s’agit pour moi d’une non-monogamie sexuelle (comme il peut y avoir une non-exclusivité amicale, ou de vacances… mais ce sur quoi porte la liberté octroyée est bien nommé) ? ; les limites à d’autres relations étant bien présentes, la monogamie sévit toujours même si elle peut paraître moins rigide. La non-monogamie responsable ne pose donc aucune limite, et les diverses relations, bien que nécessairement différentes grâce à la singularité des individues, ne sont pas hiérarchisées en ordre d’importance, du style « nous vivons d’autres relations tant qu’elles ne mettent pas la nôtre en danger ». Ce n’est pas une relation en cours qui décidera du contenu de ce que je vivrai avec une autre personne, quel qu’en soit ce contenu. À ce niveau, je ressens la liberté dans le fait que rien n’en soit fixé à l’avance, ni limites, ni scénario, afin que la nouvelle relation ne soit pas biaisée dès le départ et puisse se développer dans toute sa richesse. Toutes les partenaires concernées ayant librement choisi la non-monogamie responsable, les intérêts des différentes individues sont pourtant pris en compte, contrairement à la non-monogamie irresponsable. Vu les enjeux, tout ne se passe pas bien évidemment dans l’harmonie, mais ça, ce n’est pas propre à la non-exclusivité. »…

(c’est moi qui souligne). Et bin voilà chaton, si tu dis ça comme ça, j’ai plus besoin d’essayer d’écrire un texte maladroit là dessus. Merci ! (je parle de ce passage, pas de toute la brochure qui aborde plein de trucs différents)

extrait de Corinne Monnet, A propos d’autonomie, d’amitié sexuelle et d’hétérosexualité, 1997 disponible sur infokiosques