wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

comment faire autrement ? 18 décembre 2010

« souvent je me retrouve à rouler des pelles à quelqu’unE, parce que sur le moment je sais pas quoi faire d’autre pour me rapprocher d’ellui, lui montrer que je le/a kiffe ».
Ca fait plusieurs fois que j’essaie d’écrire un texte sur ce thème, mais je me dis pfiou, c’est un peu de la mastvrbation intellectuelle, personne va comprendre, ou quoi. Ou j’ai peur de mal formuler les choses.
Mais là, ça fait trois fois au moins, en très peu de temps, que d’autres personnes me disent ça, spontanément.
Du coup, je me dis que pas besoin de grands discours, et que peut-être vous avez touTEs des trucs à dire là-dessus. J’ai qu’à vous faire bosser à ma place. Gniiin😀
Je vous raconte un peu moi, mais j’attends que vous aussi🙂
Parce que tout est très brouillon, et parce que c’est dur de démêler les trucs et d’essayer de mettre des mots dessus, d’être honnête avec soi-même sur ce qu’on veut, et de déconstruire deux trois trucs pour soi, à partir de son vécu, sans ressembler à une brochure politique et théorique.

 

 

Ca a commencé je crois quand j’ai commencé à parler avec des genTEs qui n’étaient pas vraiment intéresséEs par le sexe. Ou plutôt, par le fait de donner au sexe une place centrale dans leur vie. Ou peut-être, surement, ça avait commencé avant.
On va dire elle et on va dire au singulier. Elle me disait c’est trop compliqué, de mettre du sexe dans les relations amoureuses, j’ai envie de séparer. Ca crée d’autres enjeux, ça fausse un peu tout.
Alors j’ai essayé.

 

Et moi qui avait déjà essayé de déconstruire deux trois trucs, de pas lier sentiments et monogamie, de faire du sexe avec des gens avec qui j’étais pas en relation, de maintenir des amitiés avec sexe pendant des années,… et bin je me suis trouvée con.
Si on est ensemble mais qu’on fait pas de sexe, qu’est-ce qui fait qu’on est ensemble et pas amiEs ?
Les pelles qu’on se roule ?
Et qu’est-ce que ça change si on arrête de se rouler des pelles ?
C’est le contact physique qui définit la relation ? En quoi il est différent du contact physique que j’ai avec mes potes ?

Parce qu’une fois que tu as déconstruit le couple, un peu, et que du coup tu as des sortes de « relations », sur lesquelles tu mets pas vraiment de nom, qui durent ou pas, qui font battre ton coeur ou pas, que tu rends publiques ou pas, et surtout à qui tu dis pas je t’aime parce que ça ne fait pas de sens pour toi, des trucs que t’en chies déjà pas mal à définir… et bien c’est le sexe qui devient au centre. Si je fais du sexe avec toi, régulièrement, enfin (presque) à chaque fois qu’on se voit, alors j’ai une sorte de « truc » avec toi, une relation sur laquelle j’ai envie de chercher à poser un autre nom que amitié.
Si on arrête de faire du sexe/de dormir ensemble, alors on n’est plus « ensemble ». Si je me sépare de toi, on arrête de s’embrasser. Mais alors, comment on fait pour se séparer si on faisait déjà pas de sexe quand on était ensemble ??
Et dans l’autre sens, si on est censéEs avoir une relation, alors je vais m’attendre, quand on se voit, à ce qu’on envisage ensemble la possibilité de passer la nuit ensemble. Si tu enlèves la possibilité de faire du sexe de là, qu’est-ce qui se passe ? Et si tu partages jamais un lit, est-ce que tu as une relation ?
Bordel. Foutoir. Hein ?

 

Et si j’enlève le sexe du centre, tout s’écroule. C’est quoi ces relations ? Qui fait battre mon coeur ? Qui me manque ? Quelles types de relation, avec qui, me définissent socialement ? Comment je te dis/montre ce que j’éprouve pour toi ?…

 

et du coup, ça m’a paru hyper tentant d’essayer : si je relationne plus avec les gens à travers le sexe, quel genre de relations je monte ? Qu’est-ce que ça change ?

 

Et je me suis vite rendue compte que souvent, « je me retrouve à rouler des pelles à quelqu’unE, parce que sur le moment je sais pas quoi faire d’autre pour me rapprocher d’ellui, lui montrer que je le/a kiffe ». Alors qu’en fait après coup, je me rends bien compte que c’est pas ça que je veux avec ellui. Une multitude de choses, et différentes d’une personne à l’autre, d’un moment à l’autre, qui pourraient déboucher sur des milliers de choses intéressantes… et que je réduis dans ma tête, par simplicité, à bisooooooooou, puis baiseeeeeeeeeeer. C’est pas un peu triste ?

 

 

Dear…
Yesterday, I badly wanted to kiss you. Or did I? Yesterday, I badly wanted to connect with you. I wanted to tell you I like you, the way you make me laugh and your cute accent, I appreciate/admire your choices and activities, and I would love to have a special relationship with you. That is… maybe I would love to hear a similar statement from you, I would like us to make it explicit that we want to see each other again, that we like the relationship being born and developing right in front of our eyes, and that we want to care and nurture it. I wanted to hear from you that you like me and think I’m special. I badly wanted to connect with you, and to leave with the feeling of something accomplished, shared, and not with an unbalance and a feeling of frustration.
And I couldn’t think of a way to achieve all that, other than kissing you.
Isn’t that sad?
Isn’t that totally inappropriate?
Couldn’t I just say that?
Is this why people kiss?

 

Et vous ?

 

6 Responses to “comment faire autrement ?”

  1. tochka Says:

    ouais ouais; chouette de soulever la question… ça en pose, des questions.
    j’veux bien essayer un truc comme;
    du coup je projette de faire plein de choses avec elle. du coup, ateliers d’écriture, théâtre, massages, plein de choses à essayer, à créer ensemble, beaucoup plus constructif que de faire du sexe!?
    puis c’est tellement bien qu’après elle veut bien recommencer, « quand tu veux »… d’écrire ensemble, c’est pas trop bien ça? parce que, tout ces trucs supers, si on couche ensemble y’a des chances qu’on les fasse plus. tous ces trucs supers que je veux tant faire avec des gens/ que j’ai du mal à faire avec des gens/ alors que baiser, finalement on peut le faire assez facilement avec plein de gens, non?
    et si y’a quand même la question de se rapprocher, et si y’a quand même comme quelque chose dans l’air; alors la suite ça serait, en parler? et qu’est-ce qu’on en fait, qu’est-ce qu’on choisit. et comment articuler avec le reste, que ça va pas prendre toute la place. et que l’exceptionnalité de notre rencontre va pas reposer sur te rouler une pelle mais sur ce qu’on a créé autour et sur comment on va se la rouler, cette pelle, comment on va improviser nos désirs?

  2. fish Says:

    Moi je me reconnais dans le fait que pour moi, baiser, le sexe quoi, c’est vraiment un truc faisable hyper facilement, du coup j’avoue que je vois que je me lie avec des gens quand …en ft pour moi c’est dur de répondre car je n’aime jamais de la même façon plusieurs personnes, du coup…si tu veux quand je suis dans une relation ça se voit. Bon du coup j’ai l’air un peu cul cul avec mes histoires de « j’aime » quelqu’unE etc…mais bon j’ai des attirances et des sentiments pour des tas de gens, mais parfois (enfin, c’est arrivé….2 fois et là une 3e on dirait) une personne sort du lot de manière tellement nette. Au début non, mais sur le temps oui, mais en tout cas ça devient tellement net, que le reste me semble pas du tout …comparable en fait.

    Or ce genre de situations, je pense que ouais le sexe me dit avec qui je relationne…des trucs un peu amusants, on se revoit plusieurs fois, on baise. Parfois y’a des trucs en dehors de ça (intérêts militants, trucs culturels etc) mais d’autres fois non, c’est juste pour le cul. En ft plus j’écris plus je me rends compte que c’est le temps passé avec les gens qui expliquent ce que je ressens pour eux, mon degré d’attachement. En mode plusieurs relations basées sur le cul, plus je passe du temps avec les gens, plus ça devient plus que du cul. Ensuite, étant quelqu’un de très binaire pour moi même, il y a toujours quelqu’un qui se démarque du lot, et qui devient primaire par rapport aux autres. Et là le temps pour autrui se réduit.

    Lorsqu’il y a ce truc de forts sentiments qui arrive pour une personne, ce qui est arrivé les 2 fois, ben là, ça ne me coûte aucun effort, mais il n’y a juste pas l’envie de passer du temps avec cette personne. Alors évidemment ça pose plein de questions, mais je suis pas quelqu’un de subversif en fait. En tout cas merci d’avoir partagé tes réflexions très intéressantes.

  3. Maelstrom Says:

    Salut ! Je ne sais plus comment je suis tombée ici mais ta réflexion se rapproche un peu de celle que je subis (plus que je ne mène) depuis quelques semaines. Je me demande aussi comment se noue une relation, qui ou quoi et comment on décide qu’il y a justement « relations », à quoi se raccrocher pour la définir, etc. J’ai pas trop d’expériences à raconter, juste que je sors avec quelqu’un qui n’a pas envie du tout de faire du sexe, que je nous sens amoureux l’un de l’autre et que ça m’oblige à redéfinir la façon dont je tisse des liens avec les gens, ne serait-ce qu’au niveau du temps. Parce que quand on baise pas, on fait quoi.. ?! C’est con mais quand même : comment je me rapproche de quelqu’un oui, sans cette intimité là ? Enfin bref, je fais que reposer les mêmes questions ou en rajouter d’autres mais j’ai trouvé quelques pistes intéressantes là-dessus, peut-être que ça t’éclairera toi aussi un peu..🙂

  4. Maelstrom Says:

    Uh, j’ai pas mis le lien on dirait.. : http://asexualite-underground.blogspot.com/

    • stupidfrog Says:

      hé je voulais te dire merci. pardon de ne pas avoir répondu tout de suite, mais je me suis précipitéE sur ce lien et puis sur le site en anglais dont les articles sont tirés. c’est des articles super intéressants !! merci encore pour ce lien.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s