wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

grosse! 26 mai 2010

Filed under: féminisme,projets en cours,riots not diets/grosses — stupidfrog @ 15:00

allez hop, je vous balance l’appel à contributions d’un autre projet en cours. A vos crayons, mes chériEs !

Grosse !

Appel à contributions pour recueil de textes.

Grosse ! T’es trop grosse ! Tu vas jamais te trouver de mec ! Tu manges trop parce que tu manques d’amour ? … Si vous perdiez 10 kilos vous n’auriez pas tous ces problèmes…. Désolée madame, vous risquez de casser l’équipement…C’est trop, c’est pas assez, c’est pour maman, c’est contre papa, regarde ta soeur, mange en cachette, ressaisissez-vous !…

…si t’es grosse, que ça t’énerve que les gens te saoulent avec ça alors qu’en même temps illes ont rien compris, ce projet est pour toi !

recueillir des nouveaux textes

Moi j’suis grosse, et j’ai envie de partager mon vécu autour de ça avec d’autres grosses, d’un point de vue féministe, et puis que les gens comprennent un peu ce que ça veut dire pour nous.

Du coup je voudrais collecter des témoignages, des récits d’expériences, blabla. Ça peut être n’importe quoi qui a trait au vécu (poésie ? Bd ?), juste, pas des textes théoriques (et puis photocopiable en n&b). Des petits récits sur ta vie à toi.
L’idée c’est d’en faire une brochure avec des écrits par des nanas* (ou ex-nanas, Ft…) qui ont une histoire avec la grosseur, avec les normes de poids, la bouffe… Le tout d’un point de vue féministe.

Je pensais d’abord ne centrer que sur des témoignages « directs » de grosses ou d’ex-grosses, mais depuis on n’arrête pas de me raconter des histoires comme « ma mère, mes amantes, (…) sont grosses » et elles me paraissent intéressantes.
Puis j’avais l’impression qu’être « trop maigre » c’était un autre sujet, mais l’autre jour, j’ai parlé du projet avec des nanas qui m’ont raconté comment c’était d’être « mince/maigre » et ça faisait vachement écho…

Alors au final, allez-y, balancez ce que vous voulez, et puis on verra si ça fait un tout cohérent. (stupidfrogz-zines (at) yahoo.fr)

* c’est-à-dire, nanas, meufs, femmes, lesbiennes, gouines, cis, trans et les autres…

(re)trouver des textes existants

je sais qu’il existe déjà plein de textes sur les normes de poids. Ca ne m’empêche pas d’avoir envie d’en compiler des nouveaux, mais par contre ça serait chouette aussi de faire une petite bibliographie de ceux que vous connaissez déjà (et éventuellement de les traduire s’ils ne sont pas en français).

  • « for your own good: a zine about mothers, daughters and body image » (en anglais, uk, 2005). pas trouvable en ligne, mais je l’ai en scan, je peux vous l’envoyer.
  • Il y a les 2 tomes de « mon corps est un champ de bataille », projet grenoblois, qui je crois ne sont en vente que dans une librairie de lyon et une de paris, donc pour l’instant je ne les ai pas lus… http://ma.colere.free.fr/spip.php?rubrique4
  • oppression et libération de la grosseur qui date de 2001, compilation de textes surtout étatsuniens. Sur infiokiosques.net, http://infokiosques.net/spip.php?article359
  • une question de poids, brochure anonyme et pas (encore?) dispo sur le net, trouvée à Gre (je peux vous dire où la trouver), témoignage d’une nana, 2010 (je crois).
  • Quelques références de plus (en anglais), sur la page wiki du mouvement féministe fat liberation. http://en.wikipedia.org/wiki/Fat_feminism
  • grève de la faim, petite brochure (pas trouvée sur internet mais je l’ai, je peux vous envoyer une copie ou un pdf)
  • à vous !
 

2 Responses to “grosse!”

  1. stupidfrog Says:

    j’ai trouvé ça dans mes errances webesques. Elle est pas féministe mais y’a des planches qui sonnent tellement… familières…
    par exemple, la façon dont elle parle du rapport des autres à son poids.
    http://blogdunegrosse.blogspot.com

  2. grunen Says:

    Juste un petit post pour parler de la confusion qui existe entre « être grosse » et « trop manger » car, au final, ça n’est pas forcément lié, voire assez peu lié.
    La grosseur et la maigreur, c’est très souvent génétique, lié à la constitution du tissu adipeux dans l’enfance et l’adolescence.
    On voit ça chez certaines femmes, et chez les hommes aussi mais c’est moins marqué, dit-e-s « stéatopyges » avec de très grosses fesses, cuisses et parfois, chez les femmes, des petites lèvres très développées (manger beaucoup n’a jamais fait grossir les petites lèvres).
    N.B: La stéatopygie est un critère d’esthétique féminine super répandu dans l’Antiquité (cf. la vénus de Willendorf).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s