wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

« la polyamoureuse » n’est pas celle que Têtue croit 26 avril 2010

Filed under: actu,fais tourner (pompé ailleurs),LGBTI,non-monogamie — stupidfrog @ 19:03

têtue.com vient de publier un article soit disant sur le polyamour, qui accumule les clichés et cite en exemple des situations qui n’ont rien à voir avec le polyamour. Je voudrais clarifier deux ou trois choses.

Ce que le polyamour n’est pas

extraits de l’article…
« Tandis que certaines [lesbiennes] fondent une famille, d’autres optent pour l’amour sans promesses et sans attaches [comme Shane]. » « elle cumule les romances, aventures ou liaisons sans lendemain »
La première proposition ne rime pas plus avec monogamie que la deuxième avec polyamour.
– Il existe des familles polyamoureuses, Françoise Simpère en étant l’exemple francophone le plus connu (mariée, mère de 2 enfants et polyamoureuse depuis 30 ans).
– Multiplier les aventures sexuelles est un choix de vie ; oui, la sexualité « de Shane » (personnage de la série The L Word) existe et je suis ravie qu’elle ait été représentée dans une série. Mais coucher avec une personne différente tous les soirs n’est pas du polyamour – dans polyamour il y a l’idée de relations simultanées, et qui vont plus loin que des relations sexuelles uniques. Dans ma vie polyamoureuse, j’ai eu des « coups d’un  soir », mais j’ai aussi fait des promesses et j’ai des attaches, comme je peux en avoir en amitié.

«N’ayant plus confiance en moi ni dans les autres, je me suis mise à consommer les rencontres plutôt que de croire en une histoire»
– la même remarque que précédemment : « consommer des rencontres » n’a rien à voir avec « être polyamoureuse »… Et je connais à contrario plusieurs amiEs qui sont poly et qui ont une ou des histoires sérieuses simultanément…
– le polyamour m’a aidé à avoir confiance en moi, au contraire. A me construire en tant qu’individue plutôt que de me définir par rapport à une hypothétique « moitié ». Que je sois seule, dans une relation sérieuse ou dans plusieurs, ou que j’ai un-e ou plusieurs amant-e-s, je suis une individue et je construis ma propre vie.
– Et il faut une sacrée dose de confiance en l’autre pour monter une relation polyamoureuse…! (je sais que si tes sentiments changent par rapport à moi tu me le diras, je sais que tu fais attention à ne pas me faire mal, je sais que tu veux respecter mes limites, je sais que je peux te faire part de mes doutes, je sais qu’on peut merder, en parler, et grandir ensemble…) Alors que quand j’étais monogame, ma monogamie était liée aussi à un manque de confiance en moi (s’ille sort avec quelqu’unE d’autre, ille va me quitter parce que l’autre est forcément mieux que moi…) et en l’autre (ille me dit que c’est juste une pelle, mais je suis sur qu’ille ment…).

[…]la séductrice qui depuis enchaîne les liaisons. «Tous les week-end, c’était boîte de nuit avec plein de rencontres, jusqu’à emballer quatre filles dans la soirée.[…]
Encore une fois, polyamoureuse ne veut pas dire enchainer les liaisons. On se rend au contraire très vite compte, en tout cas dans les cas qui me sont proches, qu’on ne peut pas multiplier indéfiniment les partenaires : chaque relation demande de l’énergie ! Et puis quand j’étais monogame, moi aussi je roulais plein de pelles en soirée, moi aussi j’avais quelqu’unE d’autre dans mon lit chaque semaine : ça s’appelle de la monogamie sérielle.

« [L]orsque je rencontre une fille plus fleur bleue, je lui fais croire qu’elle est la seule… En revanche, j’ai du mal à supporter qu’on agisse de la même façon avec moi »
Ca, c’est aussi de la « monogamie » ! C’est juste tromper l’autre… L’idée de départ du polyamour c’est justement l’honnêteté, la franchise, le respect de l’autre et de ses limites. C’est justement ne jamais faire croire à quelqu’unE qu’ille est la/le seulE si ça n’est pas le cas… Et c’est aussi trouver l’espace avec ses partenaires pour faire part de ses propres doutes et des ses propres limites, c’est-à-dire par exemple que si je ne veux pas que tu « me fasse croire que je suis la seule » alors que je ne le suis pas, je sais que j’ai l’espace de te le dire et que tu vas l’entendre, et qu’ensemble on va trouver un arrangement qui nous ira.

Ce que le polyamour peut être

extrait de l’article wikipedia :

« L’idéal du polyamour est une relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément de la même manière que l’on peut entretenir plusieurs relations amicales. Cet idéal implique de chercher à être en accord avec soi-même sans tabous et de remettre en question le dogme de la monogamie traditionnelle. Les personnes impliquées dans ces relations se disent polyamoureuses, ou plus simplement poly. Le terme est importé des pays anglophones où la prise de conscience est plus vive, les francophones parlant plus volontiers d’amour libre ou non-exclusivité, termes qui représentent imparfaitement la philosophie polyamour qui se distingue du couple échangiste, libertin ou infidèle et qui ajoute des notions de responsabilité et de croissance personnelle et l’idée d’aimer plus, sans se limiter à n’aimer physiquement qu’une seule personne. »

Je vous laisse lire des témoignages, des textes théoriques, des débats sur des forums, des guides écrits par des polyamoureuses de longue date…:
– l’article de wikipedia pour commencer : http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour
– deux sites/portails francophones : http://www.polyamour.be et http://polyamour.info/
– un blog et podcast hebdo en anglais: http://polyweekly.com/
– des brochures en pdf à lire sur http://infokiosques.net/genres
– un livre, the ethical slut, bientot disponible en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Ethical_Slut)

Pour les sceptiques: si, après avoir épuisé toutes ces lectures, et avoir cherché des réponses dans les forums, vous avez encore des questions ou des choses à débattre, n’hésitez pas à laisser des commentaires ici, ou sur l’article de Têtue…
Pour les copAinEs convaincuEs: j’ai écrit ça à la va-vite, n’hésitez pas à ajouter des liens ou des arguments mieux en commentaires… merci ! (et à faire tourner votre indignation sur cet article absurde de têtue…)

 

6 Responses to “« la polyamoureuse » n’est pas celle que Têtue croit”

  1. grunen Says:

    l’article est très mal conçu. un exemple de fiction et deux témoignages identiques (deux déceptions amoureuses) biaisent complètement le raisonnement.

    tu parles de « monogamie sérielle » mais je ne suis pas sûre de saisir le concept, notamment si ça s’applique aux cas de figure mentionnés.

    par contre tu ne parles pas de la fin de l’article où justement, la rédactrice semble parler réellement du sujet (parce qu’avant j’ai l’impression qu’on ne parlait que de comportement réactionnel post-rupture) et évoque la transparence au sein d’un couple poly-amoureux.

    de même, ce serait néanmoins intéressant de débattre sur « l’idée de la conquète » et « la soif d’expériences nouvelles ». Son argumentation n’est pas bonne puisqu’elle repose sur des témoignages de chats échaudés.
    Mais la question reste ouverte: quels sont les moteurs de l’inclinaison à aimer plusieurs personnes…? Toi tu as dit « parce que je ne veux pas que l’autre soit surinvesti en tant que « moitié » » mais il existe certainement d’autres moteurs (ex: « parce que plusieurs personnes dans mon entourage sont adorables », « parce que j’ai besoin de ressentir l’amour de plusieurs personnes », …. je ne sais pas, je dis ça au hasard)

    en tout cas, pour revenir à l’article, en dehors de la conclusion il est, selon moi, hors-sujet.

  2. stupidfrog Says:

    quelques liens qu’on vient de me filer / que j’ai trouvés. j’ai pas lu donc je cautionne pas, je transmets juste.
    http://fredericjoignot.blogspirit.com/archive/2010/04/20/polyamour-ou-comment-aimer-plusieurs-personnes-en-meme-temps.html

    http://site.polyamour.fr/node/30 : polyamour et projet de parentalité

    http://polyamoureuse.over-blog.net/ : le quotidien d’une polyamoureuse

    il parait qu’il y a un bon article récent du Monde, je le trouve pas…

  3. Mily Says:

    Merci pour l’article qui éclaire un peu plus que celui de Têtue qui apparemment restait dans les clichés et ne parlait pas vraiment de polyamour, mais en gros d’enchaînement de « coups d’un soir ».

    Je ne suis personnellement pas convaincue, mais chacun sa manière de vivre, et ce que je reconnais aux polyamoureux-ses et dans cette façon de voir l’amour, c’est la franchise, ça aiderait beaucoup de personnes, de couples, d’en avoir à peine plus…

    Cependant, un point sur lequel la dichotomie polyamour / amour « monogame », me semble peu pertinente :
    « – Et il faut une sacrée dose de confiance en l’autre pour monter une relation polyamoureuse…! (je sais que si tes sentiments changent par rapport à moi tu me le diras, je sais que tu fais attention à ne pas me faire mal, je sais que tu veux respecter mes limites, je sais que je peux te faire part de mes doutes, je sais qu’on peut merder, en parler, et grandir ensemble…) Alors que […] ma monogamie était liée aussi à un manque de confiance en moi (s’ille sort avec quelqu’unE d’autre, ille va me quitter parce que l’autre est forcément mieux que moi…) et en l’autre (ille me dit que c’est juste une pelle, mais je suis sur qu’ille ment…). »

    -> Je ne vois pas ce que poly/monogame peut changer là-dedans, c’est juste la façon de voir les choses de 2 personnes qui s’attachent l’une à l’autre et s’engagent dans une relation. Je suis engagée avec mon amie dans une relation tout ce qu’il y a de plus « monogame », et la confiance en moi et en l’autre, le fait qu’on sait qu’on se parlera des doutes, des questions sur ce « nous », de l’avenir proche ou plus lointain, des problèmes à surmonter ensemble (ah, la distance…), c’est venu automatiquement et on ne se pose pas la question, on se parle, de sujets sérieux, presque sans en avoir l’air, de façon naturelle, sans avoir besoin du fameux « Faudrait qu’on parle… ». Peut-être le côté « Meilleures amies pendant 3 ans avant de se rendre compte qu’on s’aime », certes, mais voilà, je pense que la confiance ou le manque de confiance est avant tout une histoire de rencontre entre 2 personnes qui ont réellement du respect l’une envers l’autre, qui ont suffisamment les pieds sur terre et conscience du « risque » que ça implique pour soi et l’autre de s’aimer, tout en trouvant que la vie, l’amour, c’est ça aussi, et ça apporte bien du bonheur !

  4. Sucrette en mousse Says:

    Tiens, apparemment c’est la version longue de l’article publié dans Le Monde Magazine du 17 avril : http://fredericjoignot.blogspirit.com/archive/2010/04/20/polyamour-ou-comment-aimer-plusieurs-personnes-en-meme-temps.html#more
    J’ai juste lu le début, mais ça a l’air de parler réellement du polyamour cette fois.

  5. Uneçasuffit Says:

    Bonjour,
    Je suis tombée sur l’article par un lien Facebook, je suis allée voir par curiosité. Je suis 100% monogame, et pas attirée par la polygamie, parce que pour moi l’amour c’est un truc qui nous prend toute entière, le corps, le coeur, l’esprit, et je donne tout à la personne. Donc je ne pourrais pas être avec plusieurs personnes en même temps, mais du coup, j’ai besoin de savoir que je suis aussi tout ce qui compte pour ma copine. Et ça ne nous empêche pas d’avoir une vie en dehors l’une de l’autre même si on est très fusionnelles. Pour moi, quand quelqu’un entretient des relations suivies avec plusieurs personnes en même temps, je ne comprends pas comment elle peut prétendre les aimer toutes, alors forcément il doit y avoir des relations différentes, des degrés d’attachement variables, mais bon…
    Ce que je reproche à ce genre de propos, c’est plus la forme que le fond. Après tout chacune voit midi à sa porte, si certaines sont heureuses comme ça, et ne rendent malheureuse personne, qu’elles vivent ça comme elles l’entendent. Mais ce qui me choque c’est que sur ce sujet on trouve autant d’arrogance: genre les gens qui ne vivent pas comme ça c’est juste qu’ils osent pas, on est bien mieux. Alors que moi qui suis lesbienne, effectivement je me demande ce que les hétéros trouvent aux garçons, mais je n’en dénigre pas pour autant leurs relations…

  6. Il arrive plus souvent qu’autrement que dans les articles la vérité est quelque peu déformé.

    J’ai moi-même été mal cité plus d’une fois où à la sortie de l’article, ce que j’avais vraiment dit n’y était plus

    Afin d’en apprendre plus sur le polyamour et de bien cerner la différence avec la polygamie, je vous invite à visiter les différents blogs et forums sur internet.

    Vous y trouverez des articles et fils de message posté par des gens impliqués et non pas par des gens qui rapporte la nouvelle. La pensée telle qu’elle est né dans la tête de la personne qui l’exprime.

    Visitez-nous au http://www.polyamour-quebec.ca
    L’Association Québécoise des Polyamoureux


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s