wandering queer

brouillon, dans le désordre et au crayon gris

berlin, un workshop intensif sur le polyamour… 27 octobre 2009

J’ai vécu un week-end assez chargé en actualités polyamoureuses, qui me parait intéressant à partager, parce que ça m’a fait avancer sur des choses. Mais j’essaie d’écrire, et je me rends compte que ça implique trop de trucs persos avec des gens, dont j’ai pas envie d’étaler la vie ici. (il semble aussi que j’ai de sérieux problèmes avec le placement de virgules dans les phrases, en fr comme en ang, vous ne trouvez pas ?).

j’ essaie de trouver un autre angle d’approche, mais pour l’instant j’y arrive pas. C’est peut-être juste trop frais ?

alors quelques points en vrac, pour l’instant.

  • ça change tout quand ta partenaire principale est aussi en train de vivre d’autres trucs. Même si c’est pas des trucs similaires, ça aide, quand une situation est difficile, à comprendre les difficultés de l’autre. ça m’aide aussi à envisager des situations, des « règles » à poser, ça m’oblige à être plus honnête avec elle… En tout cas pour nous, ça a tout changé (c’est pas le seul facteur, y’a le fait d’avoir du temps et de l’espace pour parler, aussi).
  • il me semble important de créer des souvenirs positifs des moments où on se raconte des trucs qui vont nous rendre jalouses, ou qui pourraient être tendus. Ce week-end on a partagé des trucs chouettes et passé un super bon moment, et on a partagé aussi des trucs qu’on devait se raconter à propos d’autres. Le sentiment général que je garde de ce week-end est super positif, du coup la prochaine fois que j’aurai un truc à lui dire j’aurai pas peur de lui faire du mal, mais hate de passer un moment chouette.
  • qu’est-ce que ça fait du bien de relationner (par pitié, trouvez-moi un terme moins moche !) avec des gens « politiséEs ». Je veux dire des gens qui pensent et vivent feminisme, queer, poly, et les questions d’oppression en général, au quotidien – pas celleux qui juste vont en manif. Je sais pas comment dire à quel point chaque detail de la relation s’en trouve changé, un soulagement énorme.
  • la jalousie est un sentiment intéressant. Je suis contente de découvrir la mienne, d’explorer ces sensations, de jouer avec, de travailler sur. Et j’ai deux trois anecdotes géniales, qui valent bien celles d’un forfait passion en couple monogame hétéronormé hehe.

pour l’instant c’est tout. à suivre…

 

5 Responses to “berlin, un workshop intensif sur le polyamour…”

  1. fish Says:

    Mais …lol on peut penser vivre féminisme et queer sans être p….! lol bon allez j’arrête, on dira que je fais une fixation.
    A bientôt !😉

    • stupidfrog Says:

      oui mais attends, autant j’entends ta critique sur l’autre article (https://stupidfrog.wordpress.com/2011/08/07/a-propos-dautonomie-et-damitie-sexuelle/), quand tu dis qu’elle veut imposer de nouvelles normes (j’entends, je dis pas que je suis d’accord, faudrait que je relise le texte), et ta critique plus générale sur le fait que chez les transpédégouines on a tendance à re-créer de nouvelles normes, autant ici, dis moi où est-ce que je fais ça !

      Oui, moi, pour ma vie à moi, le polyamour est un choix super important, qui est très lié, pour moi, à mon identité, parcours, mes choix politiques, transpédégouine, gouine, queer, je sais pas quoi, et féministe. Ca veut dire que je passe du temps à reflechir à comment le mettre en place, et aussi, que je reviens avec une vision critique sur la monogamie, qui pour moi a été une expérience négative. Dans mes choix à moi, je suis un peu sure de ce que je veux, de ce qui est bien pour moi. Et c’est de ça que je parle dans cet article.

      Et aussi, à la relecture, je parle d’autres genTEs féministes et queer et comment c’est de relationner avec elleux, avec leurs propres choix de vie.

      Mais je ne vois pas en quoi je parle des autres ici, en voulant imposer à d’autres féministes et queer de devenir poly.

      Mais peut-etre quand même ça sonne comme une prescription de norme? Où est-ce que tu vois ça toi ?

  2. fish Says:

    Non honnêtement je vois pas de prescription de normes ici, pas dans cet article. Dans le truc d’avant qui m’avait échaudé, oui clairement. Bon là non. Après je vais te dire la vérité, je suis victime de mon biais. Enfin tu me diras on est tout le temps dans ses propres biais, mais je te jure qu’en ce moment je suis un peu obsessionnel sur le sujet. Donc ça peut tomber juste (genre critiquer les trucs d’injonctions) mais ça peut juste être aussi du « pilotage automatique » pas forcément très légitime, comme là… je reconnais. Y’a que la mauvaise foi qui me ferait dire que tu dis ça là, ce que tu ne fais vraiment pas. Sorry d’avoir laisser ma patte de grincheux !

  3. nora Says:

    Salut ! je m’y connais pas du tout dans ces sujets…je voulais juste une précision, qu’est-ce que ça veut dire « la principale » ? c’est la première personne que tu connaissais avant les autres, ou alors c’est la première, au sens de l’importance de la relation ? Merci

    • stupidfrog Says:

      pardon, je te réponds seulement maintenant…
      quand je parle de relation « principale » ou « primaire » (vs. « secondaires »), je veux faire référence à une façon possible d’envisager tes relations poly, où, effectivement, y’a une histoire d’ « importance ». genre ta relation principale, c’est celle que tu fais passer en premier, avec laquelle tu définis éventuellement des limites dans les autres relations que tu peux avoir, etc. je crois que, de fait, (en tout cas dans les relations que je connais) c’est effectivement la relation qui dure le plus lgtps, du coup, c’est souvent celle que tu as rencontré en premier par rapport aux autres relations que tu as à un moment donné. bref il y a plein de textes là dessus, évidemment l’incontournable « the ethical slut », mais aussi, en français, http://polyamour.info/FAQ/, même si c’est pas particulièrement lgbt/transpédégouine.
      bonne lecture !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s